Rechercher

La Chronique Vinyle du Major Dude #01

Mis à jour : juin 26

Depuis trois semaines, nous avons pu reprendre le chemin des disquaires. Enfin ! Pour l'heure, les nouveautés ne se bousculent pas, les plannings des maisons de disques ayant été bousculés durant cette période et la reprise étant plus lente que prévue.


Nous aurons donc connu depuis début mars une situation inédite au-delà de la simple crise sanitaire et le confinement qui s'en est suivi. Sans oublier les drames et les tensions occasionnés par cette pandémie et ses conséquences, elle a occasionné chez les passionnés de musique que nous sommes un salutaire retour à notre propre discothèque.


Le confinement combiné à la fermeture des magasins nous a vus retourner vers cet espace personnel que constituent nos étagères à vinyles. Le « digging » chez soi, en quelque sorte !

Et je ne serais pas étonné que la quasi-totalité d'entre nous ait découvert des pépites oubliées au sein de sa discothèque. Des disques achetés sur la foi d'une chronique, sur un coup de tête, sur un coup de cœur, des disques offerts… et tellement bien rangés (ou pas !) qu'ils ont disparu de notre radar.


Au hasard d'une recherche ou simplement en feuilletant les tranches des 33t, voilà qu’on les redécouvre et qu'on les pose sur la platine (ou dans son JUKEBOX MODERNE). Et là… révélation : ce disque oublié dévoile ses charmes et conquiert nos oreilles et notre cœur.

Pour ma part, ce fut le cas avec le très bel album de Hederos & Hellberg Together In The Darkness, paru chez Fargo en 2002. Un album où le duo acoustique reprend quelques chansons obscures de Neil Young, Bob Marley, Tim Hardin, Kris Kristofferson, The Rolling Stones, The Stooges et les combine à ses propres compositions folk, créant un album cohérent sonnant comme un classique instantané.


Cette période aura aussi été l'occasion de retrouver des titres oubliés au sein d'albums que l'on croyait connaître. Et l'on se rend compte que l'on réévalue des disques que notre humeur du moment avait un peu contribué à sous-estimer. Car finalement, ce confinement nous aura aussi appris à prendre le temps d'ECOUTER, et non seulement d'entendre un disque comme un palliatif au bruit de fond.


Aujourd'hui, les magasins ont rouvert. Et les nouveautés commencent à arriver. Parmi celles-ci, il est deux pépites pour les amateurs de rock. Le groupe Other Lives et sa pop ouvragée, finement écrite. Et les irlandais de Fontaines D.C. qui savent formidablement combiner mélodie et énergie punky. Dans les deux cas, ce sont des seconds albums et ils confirment des premiers albums déjà enthousiasmants.



Deux confirmations donc !

Alors, allez faire un tour chez votre disquaire, il aura surement aussi un conseil à vous donner. Et n'hésitez pas à partager ici vos coups de cœur et les découvertes que vous avez faites dans votre propre discothèque lors de ces deux mois immobiles.


Keep spinning ! François Major Dude

0 vue